Recyclage : les étonnantes deuxièmes vies de nos voitures

BestÉco

janvier 12, 2015 0

Nos voitures, qui sont recyclables à 90 %, ont des secondes vies parfois étonnantes…

BestDrive - Le recyclage des voituresLa plupart du temps, les matériaux issus du désossage des automobiles sont recyclés et revalorisés… Dans de nouvelles voitures ! Renault, par exemple, emploie près de 30 % de matériaux recyclés pour construire ses véhicules neufs et a pour objectif d’augmenter encore ce taux dans les années à venir. Dans la même optique, Peugeot a présenté, lors du dernier Salon de São Paulo, un exemplaire très particulier de sa citadine 208 ; baptisé Natural Concept, il est notamment doté d’un tapis de coffre constitué de caoutchouc fabriqué à partir de pneumatiques recyclés, ainsi que d’un kit carrosserie et de boucliers en fibre de carbone recyclée.

BestDrive - Peugeot 208 Natural Concept

D’autres éléments sont traités par des valorisateurs pour entamer une deuxième carrière : les fils électriques sont transformés en lingots de cuivre, les composants des batteries servent à la production de nouvelles batteries, de produits détergents ou de pièces automobiles, les huiles sont intégrées dans la production de lubrifiants et la ferraille (pots d’échappements, amortisseurs, disques et plaquettes de frein, etc.) est utilisée dans les fonderies, la sidérurgie et, bien sûr, l’industrie automobile. Quant aux pneumatiques, ils peuvent suivre différentes filières et devenir, entre autres, des gazons synthétiques (stades de football ou de rugby), un combustible de substitution dans les cimenteries et les chaufferies urbaines (lorsqu’elles sont équipées pour le traitement et le contrôle des fumées), des aires de jeux amortissantes pour enfants, des bassins de rétention d’eaux pluviales, des murs anti-avalanches ou anti-chutes de pierres, des sous-couches de route, des bitumes, des objets moulés (roulettes de chariots de supermarchés, par exemple), etc.

En marge de ces réutilisations peu surprenantes, on trouve des revalorisations plus originales, comme celle du bac à batterie de la Chevrolet Volt, que l’on transforme dorénavant en habitat artificiel pour une espèce de chauve-souris menacée d’extinction en Amérique du Nord. En effet, son plastique particulièrement résistant étant très difficile à recycler avec les autres types de plastique employés dans l’industrie automobile, il a fallu lui trouver un nouvel usage. Il a donc été associé au robuste bois des caisses de transports internationaux pour confectionner ces abris.

Source : Challenges.fr, Usinenouvelle.com
Crédits photos : Peugeot, Chevrolet

Partagez l'article en 1 clic !

Articles similaires

Michelin Concept Vision : le pneumatique du futur
Michelin Concept Vision : le pneumatique du futur
Pirelli part au ski avec Blossom
Pirelli part au ski avec Blossom
Le vélo électrique de demain est design et ultra léger
Le vélo électrique de demain est design et ultra léger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.