Batteries de voitures électriques : de nouvelles pistes pour les réutiliser

BestÉco

janvier 6, 2016 0

Même si elles constituent une avancée technologique et écologique notoire, les voitures électriques soulèvent une nouvelle question d’ordre environnemental : que faire de leurs batteries une fois la voiture hors d’usage ? Certains industriels commencent à avoir des idées pour répondre à cette problématique.

BestDrive - Une seconde vie pour les batteries de voitures électriquesIl faut tout d’abord savoir que la durée de vie de la batterie d’une voiture électrique excède largement celle de la voiture elle-même ; en effet, si après avoir effectué environ 2 000 cycles de charge (en moyenne, selon les constructeurs), elle ne sera tout simplement plus capable de fournir suffisamment d’énergie pour propulser le véhicule qu’elle équipe, elle conserve toutefois entre 70 et 80 % de sa capacité en termes d’autonomie et de puissance. C’est en partant de ce postulat que quelques industriels ont imaginé des solutions pour donner une seconde vie à ces batteries, repoussant par là-même le problème épineux du recyclage.

Pour le constructeur Nissan, la solution se trouve dans le récent partenariat qu’il vient de nouer avec le spécialiste de la gestion d’énergie Eaton, en vue de mettre en place un système de stockage d’énergie à partir d’accumulateurs ‘en fin de vie automobile’ : « Les énergies renouvelables sont intermittentes, explique Cyrille Brisson, Vice-président Marketing de Eaton Europe. Pour répondre aux pics de consommation, il faudrait des installations trois fois plus puissantes qu’actuellement ou faciliter le stockage, qui permet de lisser la demande, dans les régions qui n’ont pas accès aux réseaux électriques et qui utilisent aujourd’hui des groupes électrogènes ; des panneaux photovoltaïques connectés à des batteries présenteraient un avantage écologique mais aussi économique. »

Pour Renault, donner une seconde vie aux batteries de ses véhicules électriques passera par l’électrisation de ses utilitaires ; pour mener à bien ce projet, le constructeur français a signé un accord avec la start-up Carwatt, qui se concentrera dans un premier temps sur les Trafic et les Master. Pour Renault, l’utilisation de ces batteries ‘d’occasion’ présente le double avantage de faire considérablement baisser le coût de cette transformation tout en répondant aux contraintes environnementales actuelles. « J’ai pour coutume de dire que même si l’iPhone 6 est sorti, l’iPhone 5 demeure parfaitement utilisable, explique Fabien Berger, co-fondateur de Carwatt. Il en est de même pour les batteries : même si l’obsolescence peut enjoindre les propriétaires à changer de voiture, la batterie sera toujours bonne à utiliser. C’est ainsi que nous prévoyons de convertir des utilitaires thermiques à l’électricité pour un coût inférieur à celui d’un véhicule neuf. Nous prévoyons une transformation effectuée en une vingtaine d’heures, aux environs de 25 000 €, incluant un certain nombre de services et de garanties. […] Notre cible n’est pas constituée par les PME mais plutôt par les collectivités. La loi de transition énergétique a en effet imposé 20 % de véhicules propres au sein des flottes, proportion qui se porte à 50 % pour celles dépendant directement de l’État. Notre solution est parfaitement adaptée à cette problématique de transition. »

À la fois écologiques et économiques, ces pistes prometteuses permettraient de gagner au moins cinq années d’utilisation pour une batterie au lithium par exemple, tout en favorisant le développement des énergies renouvelables ; même si elles n’en sont aujourd’hui qu’à leurs balbutiements, on espère donc qu’elles seront rapidement développées et que d’autres idées viendront rapidement enrichir ce panel de possibilités.

Sources : Challenges, Industrie et Technologies, Caradisiac 

Partagez l'article en 1 clic !

Articles similaires

Val d’Isère, le salon automobile écologique
Val d’Isère, le salon automobile écologique
Une Renault Zoé avec la tête dans les étoiles (jeu concours)
Une Renault Zoé avec la tête dans les étoiles (jeu concours)
La Normandie roule en électrique autonome avec Renault
La Normandie roule en électrique autonome avec Renault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.