Un système d’injection d’eau pour doper la BMW M4 MotoGP Safety Car 2015

Actu

mars 2, 2015 0

Cette année, comme en 2014, c’est la BMW M4 Coupé qui sera la safety car du Championnat MotoGP. Seule différence avec les saisons passées : le bolide sera doté d’un système d’injection d’eau exclusif permettant de booster sa puissance de 8%.

BestDrive - BMW M4 MotoGP Safety Car 2015Le moteur innovant hautes performances de cette M4 Coupé cru 2015 est donc équipé d’un système d’injection d’eau ayant vocation à réduire les contraintes thermiques du bloc et par conséquent à augmenter la puissance et le coupe, tout en diminuant la consommation de carburant et les émissions de gaz d’échappement à pleine charge.

Laurent Meillaud, rédacteur du blog « Voiture du Futur », explique le fonctionnement du dispositif : « L’injection d’eau se fait sous la forme d’une fine brume dans le collecteur, ce qui permet d’abaisser nettement la température de l’air de combustion. En conséquence, l’air de suralimentation, plus froid, réduit la tendance au cliquetis du moteur, ce qui a pour effet de déplacer le point d’allumage dans le sens de l’avance et, donc, de le rapprocher de la valeur idéale. Le rendement est amélioré, alors que la température de fin de combustion baisse. En outre, l’air frais est plus dense, ce qui augmente la teneur en oxygène dans la chambre de combustion. Il en résulte une pression moyenne plus importante pendant la combustion, qui se traduit à son tour par un débit de puissance et de couple optimisé. Et en plus, le système permet de réduire la consommation. Il pourrait d’ailleurs être conçu en ce sens, pas forcément pour augmenter la puissance. »

Le constructeur allemand a également ajouté, en renfort du radiateur principal, des radiateurs secondaires à la boîte de vitesse, au turbocompresseur, ainsi qu’aux circuits haute et basse température.

Après cette saison de tests en conditions réelles, le système pourrait bien se retrouver de série sur un véhicule de la gamme M ; notons toutefois que cette technologie imposera une contrainte supplémentaire au conducteur qui, en plus de devoir faire le plein de carburant, devra s’acquitter d’un plein d’eau (une fois tous les cinq pleins de carburant environ).

Sources : Voiture du Futur, L’argus
Crédits photos : BMW 

Partagez l'article en 1 clic !

Articles similaires

Rezvani Tank : le nouveau Hummer ?
Rezvani Tank : le nouveau Hummer ?
Pneus mal gonflés = danger
Pneus mal gonflés = danger
Payer son plein de carburant avec sa plaque d’immatriculation, c’est pour demain !
Payer son plein de carburant avec sa plaque d’immatriculation, c’est pour demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.