La Grande-Bretagne investit dans la voiture électrique autonome

Actu

mars 6, 2015 0

Bientôt, un petit véhicule électrique autonome arpentera les rues de Bristol, Coventry, Greenwich et Milton Keynes, en Angleterre. BestDrive vous propose de le découvrir aujourd’hui.

BestDrive - Voiture autonome électrique LondresEn matière de voitures, on connaissant le Royaume-Uni pour les modèles luxueux de Jaguar et Aston Martin.

Et bien cette année, un nouveau véhicule, plus atypique, vient compléter cette collection ; il s’agit de la LUTZ Pathfinder Pod (LUTZ pour Low-carbon Urban Transport Zone, que l’on peut comparer aux zones de circulation restreintes en France), conçu par un groupe de chercheurs du Mobile Robotics Group (MRC), de l’Université d’Oxford.

Grâce à ses 22 capteurs (correspondant à 19 fonctions distinctes), la petite LUTZ pourra véhiculer, à la vitesse maximale de 24 km/h, deux personnes équipées d’un petit bagage à main ; quant à ses batteries, elles lui fourniront une autonomie de huit heures ou 65 kilomètres. À bord, les passagers n’auront donc rien à faire (sauf indiquer leur destination, bien sûr), mais un volant sera tout de même intégré à la console de bord afin de leur permettre de reprendre le contrôle en cas de nécessité.

Claire Perry, Secrétaire d’État aux transports, a expliqué au Figaro que la vertu principale de ce pod (module biplace de déplacement automatisé) est la sécurité : « là où 93% des accidents sont causés par une erreur du conducteur, cela assurera une meilleure gestion du trafic routier et la libération du temps d’ordinaire passé à conduire ». En effet, le « cerveau » d’un véhicule autonome n’est soumis ni à la fatigue, ni aux distractions : il se dédie à 100% à sa tâche, quelles que soient les conditions.

À terme, le gouvernement britannique, qui a investi 19 millions de livres (soit près de 26 millions d’euros) dans ce projet, souhaite mettre en place, d’ici à 2017, une flotte de 40 LUTZ à Milton Keynes « pour que les gens puissent [la] commander depuis une application et [l’]utiliser comme un taxi entre des gares et des boutiques », a expliqué à l’AFP Peter Marland, Président du Conseil municipal de cette ville.

En outre, si l’objectif premier du développement de ce nouveau moyen de transport urbain est d’améliorer la mobilité des citadins dans une optique écologique, la Grande-Bretagne souhaite également que cela permette de relancer l’industrie automobile du pays : « Les projets que nous finançons à Greenwich, Bristol, Milton Keynes et Coventry nous aideront à nous positionner comme leader mondial dans ce domaine et à bénéficier de ce que devrait être une industrie pesant 900 milliards de livres (soit près de 1 200 milliards d’euros, ndlr) d’ici 2025 », a précisé Vince Cable, Ministre du Commerce.

La Grande-Bretagne est donc définitivement précurseur en matière de mise en œuvre de véhicules autonomes (et, cerise sur le gâteau, électriques), puisque ailleurs dans le monde, leur insertion dans la circulation n’en est qu’à ses balbutiements. En France par exemple, la première voiture autonome ne devrait être testée qu’à partir du mois d’octobre à Bordeaux, pour une commercialisation en 2020. En attendant, rendez-vous en juillet à Milton Keynes pour découvrir la LUTZ en action !

Sources : Le Figaro, Futurimmediat.fr, Mobile Robotics Group, 4erevolution.com
Crédits photos : Mobile Robotics Group

Partagez l'article en 1 clic !

Articles similaires

Val d’Isère, le salon automobile écologique
Val d’Isère, le salon automobile écologique
Le Mans Classic : toujours aussi beau !
Le Mans Classic : toujours aussi beau !
Nouveau : BestDrive main dans la main avec Caréco pour entretenir votre auto
Nouveau : BestDrive main dans la main avec Caréco pour entretenir votre auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.