À quoi ressemble le nouveau concept Peugeot Fractal ?

Actu

septembre 7, 2015 0

Peugeot vient de dévoiler un nouveau concept de coupé-cabriolet électrique, conçu sur le thème du son ; Mesdames et Messieurs, voici Fractal !

BestDrive - Peugeot Fractal Concept 00Le bébé mesure 3,81 mètres (pour 1,77 mètre de large) et pèse 1 tonne ; malgré ses roues étroites, il présente des lignes agressives agrémentées d’optiques mordantes aux diodes animées et d’un pavillon à mini-becquets rappelant celui du concept Quartz, le tout habillé de la fameuse livrée « coupe franche », désormais caractéristique du constructeur français, blanc brillant et noir mat à motifs.

Développé autour du son, Fractal répond à la future réglementation qui imposera aux véhicules électriques d’émettre un son lorsqu’ils dépassent les 30 km/h. En outre, toutes les fonctions telles que l’ouverture et la fermeture des portes, l’accélération et la décélération, l’activation des phares ou la navigation GPS disposent d’une identité sonore unique pensée en collaboration avec le célèbre DJ et musicien Amon Tobin.

Pour un concept-car basé sur le son, le dispositif audio se doit d’être irréprochable ; Fractal est donc dotée d’un système Focal 9.2.1 intégré à l’habitacle (ou « i-cockpit », comme se plait désormais à l’appeler Peugeot) et composé de 5 médiums, 4 tweeters, deux woofers et un subwoofer. Le constructeur a également installé deux caissons d’infra-basses Subpac dans les dossiers des sièges avant pour que le conducteur et son passager puisse profiter de basses via leurs oreilles internes et non via les vibrations de l’air.

Pour habiller cet équipement sonore d’exception, le constructeur français a choisi d’associer une essence de bois très particulière, le chêne noir, et un matériau cuivré brillant, qui n’est pas sans rappeler le concept Onyx de 2012 et l’univers de la connectique audio. Bien sûr, tout dans l’habitacle a été pensé pour optimiser les sensations sonores, et notamment la partie inférieure qui, avec sa structure anéchoïque inspirée des salles insonorisées, a été imprimée en 3D (comme 80% des surfaces de la voiture) dans la même tonalité de blanc immaculé que les sièges en tissus et cuir.

Côté poste de commande, le conducteur dispose d’un volant en cuir noir à double méplat, derrière lequel un écran à affichage holographique de 12,3 pouces permet d’accéder à toute l’instrumentation classique et la navigation (générée de manière différente selon que Fractal est en configuration coupé ou cabriolet).

Un autre écran AMOLED de 7,7 pouces, situé sous le bras droit et logé au pied de la console centrale typée « stalactite », permet d’accéder aux fonctions secondaires et, last but not least, la synchronisation de la voiture avec la smartwatch Samsung Gear S ouvre la voie à de nombreuses autres options, comme l’ouverture à distance.

Enfin, parlons motorisation ; avec Fractal, Peugeot entre (enfin, diront certains) dans l’ère de l’électrique et propose un double moteur de 204 chevaux (2 fois 102) permettant de passer de 0 à 100 km/h en 6,8 secondes et d’effectuer un 1 000 mètres départ arrêté en 28,8 secondes, le tout avec une autonomie de 450 kilomètres. Cette prouesse est rendue possible grâce à la batteries lithium-ion de 40 kWh insérée dans le tunnel central.

Sources : Design Moteur, Auto Plus, Auto Moto
Crédits photos : Peugeot 

Partagez l'article en 1 clic !

Articles similaires

Le Mans Classic : toujours aussi beau !
Le Mans Classic : toujours aussi beau !
L’automobile fait son show à Genève (vidéo)
L’automobile fait son show à Genève (vidéo)
À la découverte du Festival Automobile International 2018
À la découverte du Festival Automobile International 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.